Les endroits insolites et secrets à découvrir au Philippines

L’archipel des Philippines regroupe plus de 7 000 îles et tout autant (ou presque) d’endroits inconnus des voyageurs. Ce mois-ci, quelques-uns de ces lieux secrets vont être dévoilés. Du nord au sud et d’est en ouest, partons à la découverte de ces endroits inexplorés et encore préservés de tout. Des îles lointaines en passant par les paysages atypiques et les attractions naturelles.

Batanes Terres sauvages

Situées à plus de 160 kilomètres au nord de Luzon et à moins de 200 kilomètres du sud de Taïwan, les îles Batanes sont les plus au nord de l’archipel. Elles sont composées de dix îles dont seules trois sont habitées. La majeure partie de la population vit de la chasse et de la pêche, et le reste des habitants est employé par le gouvernement. La particularité de ces îles réside dans les paysages, qui sont très différents de ceux que l’on peut admirer à Luzon où aux Visayas par exemple. La région est très montagneuse et verdoyante, et il n’est pas rare de croiser des troupeaux d’animaux évoluant en toute liberté.

Port Barton – Island hopping

Situé sur le littoral ouest de l’archipel de Palawan, à mi-chemin entre Puerto Princesa et El Nido, Port Barton est l’endroit idéal pour réaliser une escale et profiter pleinement des plages idylliques et désertes des Philippines. A proximité se trouve une mangrove accessible uniquement en bateau et qui est le domicile de nombreux singes, oiseaux et reptiles. Les voyageurs profiteront également du island hopping, activité très répandue dans la région et qui consiste à passer une journée à voyager d’île en île à bord d’une banca. Afin d’admirer les magnifiques fonds marins, le snorkeling est immanquable. Poissons de toutes les couleurs, coraux, tortues et étoiles de mer seront aux rendez-vous.

Callao cave Au cœur de la Terre

C’est à l’extrême nord de Luzon, dans la province de Cagayan, que l’on peut partir à la découverte de cette formation rocheuse très particulière. Cette grotte calcaire, composée de sept chambres, compte parmi les sites naturels les plus impressionnants de la province. Les rais de lumière s’engouffrent par les nombreuses crevasses et laissent entrevoir certains des recoins les plus obscurs. A la nuit tombée, formes et lumière se mélangent et créent un décor mystique. La première cave étant la plus grande, elle est aussi le lieu choisi par les habitants pour y construire une petite chapelle enterrée, au sein de laquelle ont lieu des rassemblements lors de certaines cérémonies.

Kalanggaman Island Tranquille paradis

Un immense banc de sable blanc noyé au milieu des eaux transparentes et turquoises, des palmiers et des fonds marins inoubliables. Voici comment résumer l’île de Kalanggaman en quelques mots. Ce petit paradis, long d’un kilomètre seulement, est accessible en bateau depuis la ville de Palompon, située à environ une heure de navigation. Au cœur de la province de Leyte, cet endroit est encore totalement préservé du tourisme.  Les voyageurs les plus aguerris pourront profiter de la paisible beauté de l’île en ayant pour impression d’être seuls au monde.

Lake BalananParenthèse enchantée

Au sud de l’île de Negros et entouré d’une végétation abondante, se trouve le Lac Balanan.  Créé suite à un puissant séisme il est aujourd’hui le cœur d’une réserve naturelle. Une jolie promenade longe le lac et permet de s’enfoncer au cœur de la forêt environnante et d’observer la nature ainsi que le mode de vie des locaux. Il est également possible d’emprunter la voie des eaux et d’effectuer la traversée en bateau. Perdus au milieu cette verdure, les promeneurs pourront découvrir une cascade nichée au cœur du parc, elle-même à l’origine d’une vaste piscine naturelle d’eau douce. Un moment privilégié à vivre avec les locaux et leurs animaux. Il n’est pas rare de croiser un buffle en train de se baigner afin de se rafraichir.

Palaui Island – Sanctuaire naturel

Cette petite île d’à peine 40 km² fait partie de la municipalité de Santa Ana. Située au nord de Luzon, l’île principale de l’archipel des Philippines, elle est un véritable sanctuaire naturel. Déclarée réserve marine nationale en août 1994, la faune et la flore y sont très protégées et d’une grande richesse. A l’extrême nord de l’île se trouve le cap Engaño, où trône un majestueux phare érigé lors de la colonisation espagnole et datant des années 1890.  Merveille d’architecture et haut de quatorze mètres, il offre une vue surprenante et imprenable sur l’île voisine de Bauyan ainsi que sur les paysages environnants.