Voyage aux Philippines, les 5 lieux indispensables à découvrir

 

Philippines, Chocolate Hills

1 – Montagnes couleur chocolat

Situées au cœur de la province de Bohol, les Chocolate Hills représentent une curiosité géologique. Composé de 1268 collines d’environ 1m20 de hauteur, le paysage crée un spectacle saisissant durant les mois de décembre à avril en prenant des teintes marrons, d’où le nom du site. Une légende voudrait que ces reliefs soient des larmes tombées des yeux d’un géant. Sensible à la lumière, ces centaines de petites collines se teintent des couleurs du soleil. Les voyageurs profiteront d’être sur place pour rende visite aux craintifs tarsiers, un des plus petits primates au monde aux yeux démesurément grands.

2 – Amphithéâtre de rizières en terrasse

La petite ville de Banaue est située à 1200 mètres d’altitude, au cœur de la province du nord de Luzon. Cette région offre des paysages, une atmosphère et surtout une expérience culturelle uniques. Elle constitue le théâtre de la huitième merveille du monde : les rizières en terrasse de Batad, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, offrant des paysages à couper le souffle et dont les couleurs varient selon les saisons, mais aussi les heures de la journée. Certaines tribus blotties au cœur des vallées vivent toujours de la culture du riz et de la chasse. L’artisanat local reste aussi très riche. Les brumes du soleil levant qui se reflètent dans les rizières viellent de plus de 2000 ans dévalant la montagne, laissent un souvenir inoubliable ainsi qu’un sentiment de quiétude.

3 – Siargao, le paradis du surf

Siargao est une île qui saura conquérir le cœur de tous les amoureux de grands espaces et de nature. Des paysages verdoyants extraordinaires, des plages de sable fin et des eaux cristallines idéales pour la pratique du surf. Le Cloud 9 est d’ailleurs un des meilleurs spots d’Asie du sud-est pour la discipline. Les amateurs pourront profiter de plusieurs sites adaptés à tous les niveaux. Pour les autres, de nombreuses grottes ponctuent la région et il est possible de s’enfoncer au cœur de la montagne pour des treks sauvages, ou encore de simplement s’allonger sur les plages désertes de l’île avec pour unique objectif de se laisser bercer par le son des vagues.

4 – Apo Island, authenticité et fonds marins

Dans l’archipel des Visayas se situe une toute petite île qui semble insensible aux effets du temps. Ici tout est authentique : les plages de sable blanc et de coraux, les reliefs verdoyants et le village dont les habitants affichent un sourire constant. Les fonds marins sont riches de coraux et des familles entières de tortues y ont élu domicile à moins d’un mètre du rivage. Pas de voitures mais des enfants qui courent jouer sur la plage dès la sortie de l’école et une atmosphère si paisible qu’entre dégustation de poissons fraichement péchés, snorkeling, promenades et couchers de soleil à couper le souffle, il est difficile de repartir d’Apo Island sans en garder un souvenir mémorable de tranquillité et de partage.

5 – Plage secrète et rivière souterraine

Situé sur l’île de Palawan et à côté de sa capitale Puerto Princesa, ce parc offre un paysage karstique spectaculaire avec sa rivière souterraine qui se jette dans la mer et subit l’influence des marées. Le site présente des fonds marins exceptionnellement préservés et abrite des forêts parmi les plus significatives d’Asie du sud-est. Le parc et sa rivière souterraine sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO et figurent également dans le classement des sept nouvelles merveilles de la Nature depuis 2011. Cet endroit emblématique dévoile ses nombreuses richesses toutes plus impressionnantes les unes que les autres et saura surprendre les voyageurs grâce à sa beauté naturelle préservée.

    Comment s’habiller pour la randonnée en montagne en hiver

    S’habiller pour faire une randonnée en raquettes, faire du ski ou observer des aurores boréales .

    Après les conseils pour bien s’équiper pour une randonnée ou un trek  en été …. voici des conseils pour s’habiller confortablement pour une randonnée en montagne ou un voyage au pole nord et de ne pas ressentir le froid.

    Comment ne pas avoir froid au sommet d’ une montagne ou lors d’ une balade ? question récurrente qui revient très souvent avant un voyage en terre nordique ou pour une semaine à la montagne !

    Le choix des vêtements et des équipements est une étape primordiale pour pouvoir ensuite profiter sereinement des plaisirs que nous offre la nature en période hivernale.

    Appliquer le principe des 3 couches

    C’est simple mais primordial, pour le confort .

    La 1er couche :

    Appelé sous vêtements technique ou sous vêtements thermique, il est composé de 2 pièces, un pantalon et d’un tee-shirt à manche courte ou longue généralement composé de tissus en polypropylène, chlorofibre, polyester, acrylique, elle permet l’évacuation de la sueur en séchant rapidement et de garder votre peau au sec et ainsi éviter la sensation de froid .

    La 2eme couche : couche intermédiaire ou d’isolation

    Cette couche à pour but d’isoler, c’est-à-dire de retenir la chaleur de votre corps du mieux possible. Et d’emprisonner de l’air autour de votre corps, les vêtements synthétiques de type polaire sont de loin les plus couramment utilisés. Ils ont l’avantage de protéger du froid même quand ils sont humides, de transférer l’humidité vers la couche externe et de sécher plus rapidement

    Pour cette couche il faut favoriser une couche qui évacue bien la transpiration, sèche rapidement et garde ses propriétés isolantes même humide pendant l’effort. A l’arrêt, une couche plus chaude est conseillée – préférablement respirante pour continuer à évacuer la transpiration accumulée pendant l’effort.

    Une bonne polaire fait l’affaire .

    La 3éme couche dite la couche de protection .

    La veste ou parka, elle a pour but de protéger du vent et de l’humidité extérieure (pluie, brouillard, neige…), et d’évacuer la transpiration . Le but premier de la couche externe est d’être imperméable et coupe-vent pour empêcher l’humidité extérieure de rentrer et éviter les déperditions de chaleur à cause du vent. Son second rôle est aussi d’évacuer la transpiration.

    Généralement de type Gore-Tex pour  la veste et le pantalon

    La couche imperméable est toujours laminée à l’intérieur du vêtement, car elle est fragile sur le plan mécanique. Le tissu externe assure la protection contre les agressions extérieures (abrasions…). Un revêtement interne (tissu ou polymère) protège l’enduction ou la membrane des frottements à l’intérieur du vêtement. Cela veut dire, qu’en cas de pluie prolongée, le tissu extérieur sera à la longue saturé d’eau : le vêtement sera beaucoup moins respirant, et sera très peu isolant. L’exception à cette règle étant le ciré de marin.

    Aujourd’hui la plupart des vestes sont réellement imperméables, les critères de choix se portant plus sur la respirabilité comme les vestes pour homme de la marque Eider

    La protection des jambes

    Le randonneur peut utiliser un sur-pantalon imper- respirant, la plupart du temps, un pantalon comportant du synthétique séchant vite permet de limiter l’inconfort. On trouve aussi de très bon pantalon stretch et déperlant bien adapté aux conditions plus froides

    En hiver et en montagne pour le ski par contre, les jambes peuvent être habillées avec le système des couches. Un collant chaud suivi d’un surpantalon ou d’un pantalon déperlant, voir même un couche chaude supplémentaire.

    En résumé, on met 3 couches, la première pour évacuer correctement la transpiration, la seconde pour se tenir au chaud et la dernière pour s’isoler de l’extérieur et notamment faire barrière à la pluie, au vent, et autres intempéries. Après le système des 3 couches est surtout un concept qu’il faut comprendre. Dans beaucoup de situations (en mouvements, après un effort ou à l’arrêt) il faudra l’adapter au condition météo, aux vents, à la températures, et à votre ressenti .

    Des pantalons de ski ou de randonnée

    Pour plus de facilité, le code suivant est utilisé :

    • 1 – fonction couche de base
    • 1F – fonction couche de base par temps froid (hiver)
    • 2E – fonction couche chaude à l’effort
    • 2A – fonction couche chaude à l’arrêt
    • 2EF – fonction couche chaude à l’effort par temps froid (hiver)
    • 2AF – fonction couche chaude à l’arrêt par temps froid (hiver)
    • 3V – fonction couche externe de protection contre le vent
    • 3D – fonction couche externe de protection déperlante
    • 3T- fonction couche externe de protection contre tout les éléments.

    Et après on oublie pas : les gants, les chaussures et le bonnet !

    Même principe pour les gants, il existe des sous-gants fins et légers idéal pour les activités durant la journée et bien sûr des gants dans lesquels vous devrez être très à l’aise pour que lair circule et chauffe, et imperméable idéalement en Gore-tex .

    Pour vos pieds :

    Ne pas négligez les chaussettes, on peut mettre un paire de chaussette de sport , puis des chaussettes montant de ski par dessus .

    Des bottes imperméables ( ou après-ski chauds et confortable ) ou des chaussures de randonnée en gore tex avec des semelles isolantes.