Hawaï : 7 expériences pour des souvenirs inoubliables

Au milieu de l’ Océan pacifique avec ses plages paradisiaques baignées par les alizés, une mer couleur turquoise, des  falaises grandioses, une  végétation luxuriante et la douceur du climat tropical : voici Hawai qui séduit les voyageurs dès le premier regard.

Point de rencontre entre l’Orient et l’Occident, le cinquantième État américain (l’Aloha State) possède une culture mixte, mêlant allégrement le hula et le disco, les feuilletons télévisés et les anciens mythes cosmogoniques, les hamburgers et la cérémonie du thé japonaise, les temples shintoïstes et les clubs de surf. Hawaï est bien l’un des plus beaux chapelets d’îles de tous les océans.

Tour en hélicoptère au-dessus du Volcan Kīlauea

Situé sur l’île d’Hawai’i, le Kīlauea n’est pas seulement le volcan le plus actif au monde, il est aussi le seul sur Terre à déverser sa lave directement dans la mer au moment où nous écrivons ces lignes. La lave rouge et brulante coule dans l’océan, faisant bouillir l’eau et vaporisant un panache de fumée. Regarder la lave se déverser dans l’océan depuis un hélicoptère vous offre une vue aérienne spectaculaire et vous fait vivre une expérience inoubliable.

Même si un tour d’hélicoptère au-dessus d’un volcan actif ne semble pas des plus romantiques, les jeunes mariés à la recherche de souvenirs inoubliables adoreront l’idée, et voler au coucher du soleil apportera une touche magique à l’expérience. L’agence Blue Hawaiian propose le « Circle of fire and waterfalls », un tour au-dessus du Kilauea, et vous fera survoler des forêts tropicales et des cascades d’eau en chemin. Le tour en hélicoptère dure 50 minutes et les prix commencent à partir de 202 dollars par personne.

www.bluehawaiian.com

Se baigner dans les chutes ‘Ōpaeka’a : Kau’a’i

Sur Kaua‘i se trouve le Mont Wai‘ale‘ale, une zone recouverte par une végétation incroyable, et il n’est pas étonnant de voir des chutes d’eau orner le versant de la montagne. Alors qu’atteindre certaines cascades requiert souvent une randonnée ardue, d’autres sont tout de même plus faciles à découvrir. La plus accessible de l’île est ‘Ōpaeka‘a Falls à Wailua, dans une zone toujours considérée comme sacrée. Préparez un copieux pique-nique et allez y passer quelques heures pour profiter du soleil et d’une baignade dans de vertigineuses cascades.

Randonnée à Diamond Head (Lē’ahi) et vue panoramique : O’ahu

Escaladez Diamond Head, l’un des symboles d’Hawai’i. Formé il y a plus de 100 000 ans, le cratère de 230 mètres était utilisé comme un point d’observation militaire stratégique tout au long du XXème siècle. De nos jours, c’est une destination célèbre pour la randonnée avec des vues panoramiques sur Waikīkī et Honolulu. Alors enfilez votre tenue de sport et préparez-vous pour de magnifiques paysages en chemin. Et si vous souffrez du décalage horaire, levez-vous de bonne heure pour admirer le lever du soleil sur la plage de Waikīkī.

www.dlnr.hawaii.gov

Escapade pittoresque sur la route de Hāna: Maui

Effectuer un road trip sur la route de Hāna est un incontournable pour quiconque se rend à Maui. Considéré comme l’un des meilleurs road trip à Hawai‘i, les touristes sont entrainés sur une route panoramique, bordée de falaises, qui passe par des forêts de bambous luxuriantes et des chutes d’eau vertigineuses. Les couples devraient s’arrêter aux nombreux stands de fruits frais postés le long de la route, monter le volume du ukulélé à la radio et se relaxer en admirant des paysages spectaculaires. Ne manquez pas le « Garden of Eden Arboretum and Botanical Garden », un espace de 10 hectares qui apparait dans la scène d’ouverture du film Jurassic Park.

Explorez la Vallée de Waipi’o à cheval : Île d’ Hawai’i

La Vallée de Waipi’o est l’un des plus beaux endroits sur l’île d’Hawai‘i, avec ses points de vues magnifiques, ses chutes d’eau vertigineuses et sa plage de sable noir. Pour les adeptes du romantisme, réservez une balade à cheval dans la vallée de Waipi’o, et partez à la découverte de ses paysages. Les écuries de Na’alapaau Ranch de Kahua offre une excursion de deux heures et demi qui mène les visiteurs au cœur de la vallée, avec des prix à partir de 94 dollars par personne.

http://www.naalapastables.com

Faites une promenade romantique à Pu’u Pehe ‘Sweetheart Rock’: Lāna‘i

Les couples qui visitent Lāna‘i doivent absolument se promener à Pu’u Pehe, également appelé par les locaux Sweetheart Rock. La légende de Pu‘u Pehe raconte la mort de Pehe, la femme du guerrier Lāna‘i. Son mari, le cœur brisé et incapable de surmonter son chagrin, l’enterra au sommet de Pu‘u Pehe et sauta ensuite d’une hauteur de 25 mètres dans les vagues. Situé juste à côté du littoral sud, Pu‘u Pehe se trouve entre Manele Bay et Hulupo‘e Bay et à 45 minutes de marche du Four Seasons Resort de Manele Bay.

Admirer le coucher de soleil au-dessus des cocotiers: Moloka’i

Il n’y a rien de mieux que de se blottir l’un contre l’autre, tandis que les nuances roses et orange du soleil couchant illuminent le ciel. L’un des meilleurs spots pour admirer le coucher de soleil à Moloka‘i est Kapuaiwa Coconut Grove, l’une des dernières plantations royales de cocotiers à Hawai‘i. Admirer le ciel changer de couleur entre les cocotiers est une expérience inoubliable pour les couples.

Admirez le lever du jour sur Haleakalā : Maui

Se levant à plus de 3 000 mètres au-dessus du niveau de la mer, le lever du jour depuis Haleakalā est décrit comme l’un des plus beaux au monde, car le soleil se lève au-dessus des nuages et peint le ciel de nuances de rose, de jaune et de orange. Pour avoir la chance de voir le jour se lever entre 3 et 7 du matin, les touristes devront réserver leur place. Pour réserver en ligne, rendez-vous sur recreation.gov.

 

 

    La spot de plongée en Nouvelle-Calédonie

    La spots de plongée en Nouvelle-Calédonie

    Tortue en Nouvelle-Calédonie
    Avec ses plages et sa multitude de lieux aussi insolites que magnifiques, la Nouvelle-Calédonie est grandiose. Aussi belle sous l’eau que sur terre, ses sites pour tous les niveaux attendent les plongeurs. Faune récifale, espèces pélagiques, massifs coralliens, gorgones, épaves… Le spectacle est grandiose !

    5 bonnes raisons de plonger en Nouvelle-Calédonie

    1. Des structures professionnelles et un excellent personnel d’encadrement.

    2. Des centres de plongée répartis sur l’ensemble du Territoire.
    3. Des plongées adaptées à tous les niveaux.
    4. Un lagon préservé, avec une exceptionnelle diversité d’espèces.
    5. Des sites variés et pratiquement vierges.

    Combien ça coûte ?

    – Plongée “two-tank” (1 sortie, 2 plongées) : de 12 000 CFP (sans la location du matériel) à 16 000 CFP (location du matériel incluse).
    – Baptême : de 7 000 à 9 500 CFP.
    – Formation au brevet de premier niveau : environ 45 000 CFP.
    Poisson perroquet banane, Nouvelle-Calédonie

    Conditions de plongée

    On peut plonger toute l’année, mais les conditions varient selon la saison et la zone. En général, la visibilité oscille entre 15 et 40 m. Pendant la saison humide, les rivières gonflent et charrient des sédiments qui se déversent dans le lagon et troublent quelque peu ses eaux. Ce phénomène est plus marqué sur la côte est, la plus exposée aux vents dominants. Toutefois, la limpidité de l’eau à l’extérieur de la barrière corallienne n’est pas affectée. Les sites exposés au courant se prêtent à des plongées dérivantes.
    Si la température de l’eau culmine à 28°C environ en février, elle peut descendre à 21°C en août. De mars à décembre, il est conseillé de mettre une combinaison de 5 mm.

    Où plonger en Nouvelle-Calédonie ? Nos 5 spots préférés

    La Dieppoise (Nouméa)

    Une épave coulée en 1988, où de nombreuses espèces ont élu domicile.

    Donga Hiengha (Hienghène)

    La faune se regroupe en masse sur ce récif .

    GROTTES DE TOMOKO (LIFOU)

    Un site spectaculaire, caractérisé par sa topographie variée et de superbes gorgones.
    Lifou, Nouvelle-Calédonie

    Îlot Tibarama (Poindimié)

    Un site idéal pour les baptêmes, avec des eaux claires et poissonneuses, à faible profondeur.

    Vallée des Gorgones (île des Pins)

    Une plongée au goût sauvage, au nord-ouest de l’île. Grande diversité d’espèces, notamment des requins.

    Passe du Styx (Ouvéa)

    L’une des plus belles plongées des Loyauté. On se laisse dériver dans la passe, au milieu d’une kyrielle d’espèces.

    Plongée responsable

    L’écosystème de Nouvelle-Calédonie est très vulnérable. En respectant les conseils suivants, vous contribuerez à la préservation de l’environnement sous-marin :
    – Insistez pour que les centres de plongée installent des bouées d’amarrage sur chaque site.
    – Contrôlez votre flottabilité et évitez d’être surlesté.
    – Ne touchez pas les organismes marins vivants, y compris les récifs de corail.
    – Fuyez toute interaction avec la faune, comme par exemple jouer avec une tortue, vous altéreriez son comportement.
    – Ne vous attardez pas dans les grottes. Les bulles qui s’échappent des détendeurs exposent les organismes au milieu aérien et provoquent leur nécrose.
    – Emportez tous vos détritus et ramassez ceux que vous trouvez sous l’eau.
    Source Lonely Planet




      Eté austral : Expériences à vivre en Nouvelle-Calédonie

      Eté Austral Reportages

      8 expériences à vivre en Nouvelle-Calédonie

      Instants de vie en tribu en Nouvelle-Calédonie

      Des paysages sauvages et variés, une flore et une faune marine qui vous laisseront sans voix, une gastronomie et une culture vivace… La Nouvelle-Calédonie est un terrain de jeu hors-pair pour les aventuriers en quête de sensations inédites. Tour d’horizon de nos coups de cœur.  

      1. Vivre l’isolement dans des paysages superbes

      La population est très inégalement répartie en Nouvelle-Calédonie : près des deux-tiers des calédoniens vivent à Nouméa tandis que la densité de population n’est que de 14 habitants au km2. Passé la grande ville, c’est donc un jeu d’enfant de trouver une plage ou un paysage de brousse désert ou presque, et de profiter des joyaux naturels du Caillou au calme, loin des foules et du bruit !

      Paysages de savanes à niaoulis dans la Pointe Nord, Nouvelle-Calédonie

      2. Explorer le lagon en palmes-masque-tuba ou en plongée sous-marine

      Voilà 8 ans que le lagon calédonien est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco et cela ne doit rien au hasard ! Son immense récif corallien et ses eaux limpides abritent une faune et une flore marine si spectaculaire qu’il n’est même pas nécessaire de savoir plonger pour admirer de superbes coraux colorés, des poissons perroquets, des poissons clowns, des raies-aigles, des tortues, des picots rayés, des loches… Gare à vous, après cela, vous ne rêverez plus que d’y remettre la tête !

       

      Échappée en snorkeling, Nouvelle-Calédonie

      3. Goûter au kava dans un nakamal

      Le kava est une boisson amère et quelque peu euphorisante concoctée à partir d’une espèce proche du poivrier. Il est servi dans des demi-noix de coco dans des nakamals, des bars à kava signalés par une lampe rouge. Notre conseil : vous y rendre en fin de journée dans le secteur de Nouville à Nouméa, pour profiter des couchers de soleil enchanteurs.

      Pause kava, Nouvelle-Calédonie

      4. Se plier à la « coutume » dans une tribu

      Le mot « coutume » désigne l’ensemble de règles qui dictent la vie des kanaks en tribu. Pour le visiteur de passage, l’une d’entre elles consiste à demander au chef de tribu la permission de visiter le site de son clan et, en signe de respect, de lui offrir un petit présent (morceau d’étoffe, vivres, petit billet…). On appelle cela « faire la coutume ». Ce préalable vous permettra de rompre cordialement la glace et d’exposer vos envies de découvertes au sein de la tribu.

      5. Savourer un bougna traditionnel

      Le bougna est la spécialité culinaire kanak par excellence et il est plutôt réservé aux grandes occasions. C’est un délicieux plat de viandes ou de fruits de mer noyés dans du lait de coco, accompagné de légumes et tubercules locales (igname, patates douces, taro…). Il doit cuire très lentement et au moins deux heures dans un four en terre. La préparation est placée sur un lit de pierres entouré de cailloux chauffé à blanc sous un tapis de feuilles recouvert de terre. Il faut le commander au moins 24h à l’avance ou vous devrez vous contenter d’une version en cocotte, moins goûteuse.

      Plat de bougna, Nouvelle-Calédonie

      6. Vivre comme Robinson sur son îlot

      L’archipel kanak a la particularité de compter de nombreux îlots qui sont parfaits pour se couper du vacarme de la ville. Ces confettis de terre posés sur le lagon sont souvent bordés de superbes plages de sable fin et de patates de corail idéales pour observer les poissons. Facilement accessible en taxi boat, une demi-douzaine d’entre eux sont par exemple aux portes de Nouméa : l’îlot Larégnère, l’îlot Ténia, l’îlot Signal… Il n’est pas rare que les Nouméens s’y retrouvent entre amis ou en famille pour fêter un anniversaire, faire un pique-nique et même camper sur place.

      7. Observer la sculpture kanak dans les musées ou en plein-air

      Les kanaks excellent particulièrement dans la sculpture sur bois, avec notamment les flèches faîtières, ces totems ornés de symboles. Taillées dans des troncs d’arbre, ces sculptures parent souvent les grandes cases et peuvent servir de palissade quand elles sont regroupées. Vous en observerez tout au long de vos pérégrinations, mais pour en voir de très beaux spécimens, direction Vao sur l’île des Pins ou bien le musée de Nouvelle-Calédonie et le centre culturel Tjibaou à Nouméa.

      Flèche faîtière sur la route provinciale nord 5, Nouvelle-Calédonie

      8. Flâner sur le marché de la Moselle à Nouméa

      Chaque dimanche matin, c’est comme si le tout-Nouméa s’y était donné rendez-vous. On adore l’ambiance de la buvette où joue souvent un groupe de musique locale, les étals de fruits et de légumes bigarrés, l’artisanat, mais surtout, l’impressionnant marché aux poissons où vous trouverez d’excellents sashimis à peu de frais.

      Marché de la Moselle à Nouméa, Nouvelle-Calédonie

      Source : Lonely Planet

       




        La vie sauvage de Nouvelle Zélande

        meet-the-locals-in-kaikoura

        Kaikoura est l’endroit idéal pour explorer la vie sauvage sous toutes ses formes, et il s’agit également du meilleur endroit pour savourer des écrevisses (en maori, kai signifie aliment et koura signifie écrevisse). L’environnement de Kaikoura est véritablement spectaculaire, le village étant placé entre la chaîne de montagnes très découpée de Kaikoura et l’Océan pacifique. En hiver, les montagnes sont recouvertes de neige, ce qui rend le paysage encore plus extraordinaire.

        En allant à Kaikoura, vous aurez le privilège de rencontrer des mammifères marins. En effet, baleines, otaries à fourrure et dauphins vivent en permanence dans les eaux côtières. Des excursions d’observation des baleines quittent la ville plusieurs fois par jour et la colonie d’otaries locale vous divertira toujours à coup sûr. Enfin, les cafés, restaurants et boutiques y sont nombreux.

        Voici une liste des activités à faire lorsque vous visiterez Kaikoura :

        • Allez observer les baleines depuis l’air ou la mer à tout moment de l’année.
        • Partez à la rencontre des dauphins locaux.
        • Nagez avec les très joueuses otaries à fourrure dans les eaux peu profondes de la magnifique péninsule de Kaikoura.
        • Contemplez les oiseaux marins, les albatros, les mollymawks, les pétrels et bien d’autres.
        • Partez en randonnée sur le sentier de la péninsule de Kaikoura – trois heures aller-retour pour découvrir une colonie d’otaries, des formations de roches calcaires et un habitat d’oiseaux marins.
        • Visitez la Fyffe House, cottage d’un pêcheur de baleines de l’époque coloniale.
        • Dégustez de délicieux fruits de mer bien frais dans l’un des succulents restaurants du bord de mer de Kaikoura.

        Informations utiles : population d’environ 3 600 habitants, Centre pour visiteurs i-SITE, gare ferroviaire

        Source :Office de Tourisme de Nouvelle Zélande