Les meilleurs parcs naturels d’Afrique de l’Ouest

Tout le monde connaît les grands parcs nationaux d’Afrique orientale et australe – Masai Mara, Kruger et Serengeti évoquent des paysages majestueux, des lions paresseux à l’ombre et des troupeaux d’éléphants parcourant la savane. Mais avez-vous entendu parler de Mole, Pendjari et Waza ? Ces réserves fauniques sont parmi les plus belles d’Afrique de l’Ouest – elles ne sont peut-être pas aussi célèbres, mais la faune est tout aussi diversifiée, les safaris coûtent une fraction de ceux de l’Afrique orientale et australe et il est peu probable que vous soyez dérangé par la foule. Voici nos cinq parcs d’Afrique de l’Ouest les plus beaux et les plus discrets.

Parc National de la Pendjari, Bénin
Entouré par les magnifiques montagnes d’Atakora, la Pendjari  est probablement le beau et meilleur parc d’Afrique de l’Ouest. On y trouve des animaux sauvages tel que – lions, éléphants, guépards, babouins – et bien d’autres pour ceux qui ont la patience d’aller les chercher. L’infrastructure est fantastique aussi, avec des guides sensationnels et un hébergement en plein cœur du parc pour profiter des promenades au lever et au coucher du soleil, lorsque la faune est à son meilleur. Séjournez à l’écolodge Pendjari Lodge , ou à l’Hôtel de la Pendjari, plus ancien.

Réserve de Nazinga, Burkina Faso
Ce n’est peut-être pas un parc national, mais c’est certainement le meilleur. Les principales attractions de Nazinga sont ses éléphants, que vous avez de bonnes chances de voir toute l’année : ils adorent se promener dans le Ranch de Nazinga, l’hôtel principal de la réserve, et se vautrer dans le lac voisin (ils ont aussi la réputation de nager dans le lac profond). Ailleurs dans la réserve, vous verrez des singes, des antilopes, des crocodiles et une profusion d’oiseaux.
Vous aurez besoin de votre propre véhicule pour vous rendre à Nazinga. Choisissez un tour opérateur au Burkina, qui peut organiser des séjours dans la réserve.

Parc national de Mole, Ghana
La chose la plus étonnante à propos de Mole, c’est à quel point il est bon marché et accessible : les voyageurs indépendants peuvent facilement s’y rendre par les transports publics depuis Tamale, les droits d’entrée sont inférieurs à 10 Euros et les safaris à pied sont standard (bien que si vous voulez aller en safari, le parc a un 4×4 à louer). Et bien sûr, il y a le Mole Motel, un peu trop cher, mais dans un endroit imbattable avec vue imprenable sur les plaines du parc, avec une vue imprenable sur les animaux – éléphants, phacochères, babouins, antilopes, oiseaux – et ce qu’ils font. Il y a même une piscine pour une baignade rafraîchissante entre les sorties.

Sanctuaire de faune de l’île de Tiwai, Sierra Leone


Cette petite île sur le fleuve Moa en Sierra Leone ne ressemble à aucune autre réserve ou parc en Afrique de l’Ouest : avec 11 espèces de primates présentes dans le sanctuaire (www.tiwaiisland.org), c’est l’un des rares endroits en Afrique de l’Ouest où l’on est pratiquement certain de voir des chimpanzés et autres primates en danger tels que les beaux singes Colobus et Diana. Il existe d’autres espèces rares comme l’hippopotame pygmée endémique, la loutre de rivière et plus de 130 espèces d’oiseaux. Il y a des excursions guidées sur les îles et les villages voisins, et vous pouvez passer la nuit sur une plate-forme simple et couverte. Le sanctuaire est facilement accessible en taxi depuis Bo ou Kenema mais passez la nuit à Tiwai si vous utilisez les transports publics.
Visitez le site de Sierra Leone peut vous aider à organiser le transport et les excursions.

Forêt de culture Makasutu, Gambie
La Gambie est connue dans le monde entier pour sa faune aviaire exceptionnelle et de nombreux ornithologues chevronnés y reviennent année après année. Makasutu Culture Forest est certainement l’un des meilleurs choix du pays – bien que nous parlions ici de nuances de superlatifs. Cette petite réserve est un kaléidoscope des paysages et de l’avifaune de la Gambie. Vous pouvez facilement venir de Banjul pour une excursion d’une journée, mais si l’argent n’est pas un problème, offrez-vous quelques nuits au Mandina River Lodge, une magnifique boutique éco-responsable.

Makasutu organise des forfaits avec des séjours au Mandina Lodge ; les visiteurs d’un jour peuvent utiliser le minibus du parc depuis Brikama tout proche et obtenir les mêmes excellents guides.

Conseils pratiques
Le meilleur moment pour observer la faune sauvage en Afrique de l’Ouest est de décembre à avril, lorsque l’herbe à été brûlée (ce qui améliore la visibilité) et que la saison sèche force les animaux à se rassembler autour des points d’eau.
Les pistes sont généralement impraticables pendant la saison des pluies (juillet-septembre) et les parcs sont souvent fermés.
Les frais d’inscription varient de moins de 10 € à Mole à 25 € pour le Makasutu, une aubaine par rapport aux autres régions d’Afrique.
Apportez de la crème solaire et beaucoup d’insectifuge – ou portez des vêtements légers à manches longues et des pantalons longs.
Le paludisme est présent dans tous les parcs nationaux : prenez des précautions.
Apportez des jumelles et un guide d’observation de la faune.

Où faire du trek et admirer les geysers du Yellowstone

Sillonner le plus grand super-volcan d’Amérique du Nord, les canyons escarpés, les vastes forêts subalpines, les geysers et les sources thermales voici les différents paysages du célèbre parc national de Yellowstone . Le parc accueille près de 3,5 millions de visiteurs qui affluent chaque année vers des sites comme Old Faithful . Mais ces 3475 km² de nature sauvage abritent de nombreux secrets, si vous savez où regarder. Pour de nombreux visiteurs, l’observation de la multitude  faune de Yellowstone dépasse souvent les paysages géothermiques . Les ours noirs et grizzlis, le plus grand troupeau de bisons sauvages aux États-Unis, les wapitis, les coyotes et les orignaux s’y trouvent. L’une des plus grandes histoires de réintroduction de la faune dans l’histoire récente est le retour des loups à Yellowstone  tout a commencé dans les années 90,  en augmentant considérablement la biodiversité du parc et lui conférant le statut du parc ayant le plus grand écosystème préservé entre le cercle polaire arctique et le tropique du cancer. Il est facile de voir pourquoi le Yellowstone a été reconnu comme un territoires à protéger depuis  1872, alors qu’il est devenu le premier parc national de la planète. Mais le parc permet regorge  encore beaucoup d’endroits pour esquiver les foules. La visite au printemps ou au début de l’automne, vous permettra de parcourir les sentiers dans une plus grande tranquillité.

Old Faithful

Une grande partie des touristes fréquentant le parc du Yellowstone s’entrelace dans le phénoménal Old Faithful, gysers qui éjecte une eau bouillante à plus de 50 m de  haut avec une étrange  régularité . Le meilleur accès s’effectue par l’entrée Sud du parc et à l’ouest par West Thumb et Grant Village, c’est au cœur du super volcan du parc. Old Faithful est aussi l’arrêt le plus populaire, mais ce n’est que l’une des nombreuses et fascinantes endroit du Upper Geyser Basin. Tout d’abord, étant donné que près d’un quart des geysers du monde se trouvent dans ce voisinage, il vaut la peine de télécharger l’application Geyser de Yellowstone National Park (ypf.org), qui vous aide à planifier votre visite autour des éruptions. La meilleure façon de l’observer est d’une promenade et pour échapper aux hordes, parcourez la boucle du sentier Observation Point Trail d’ environ 1,1 milles, qui s’épenche sur la forêt environnante et de son autre geyser qui rentre régulièrement en éruption, Solitary Geyser, en plus d’offrir de belles vues sur l’action Old Faithful avec la vue sur les cimes des arbres. Un autre sentier de 2,5 milles situé au sud-est de l’arrêt Old Faithful, au niveau Kelper Cascades est le point de départ de la randonnée de 4,8 milles vers le Lone Star Geyser, beaucoup moins visité. Une route permet de vous balader à travers les pâturages et les forêts de pins jusqu’au geyser, où les éruptions surviennent toutes les trois heures. Plus long et plus déserté est le sentier Delacy Creek, à 6 km à l’est de Kelper Cascades. La route descendante de 6,2 milles se faufilent jusqu’à Shoshone Lake, le plus grand parc d’eau de l’arrière-pays du parc, bordant de spectaculaires plages de sable noir. ce sont de superbes sites secrets pour camper aux bords des rives.

Exploration des bassins intermédiaires et inférieurs des geysers

En direction du nord de Old Faithful, une promenade de 5,6 milles vous amène à un autre activité géothermique, Midway Geyser Basin, couronné par les sources chaudes et éblouissantes de Grand Prismatic. La vue la plus jolie de Yellowstone, les sources s’entrainent avec leurs algues à plusieurs couleurs. Vu de dessus, ils ressemblent à une plume de paon vaste et vive, où les turquoises et les ocres teintent la brume montante. Pour des vues spectaculaires sur les sources, prenez le départ au sentier de Fairy Falls, à environ un mille au sud du bassin de Geyser de Midway. Après une randonnée d’un mile sur ce chemin, un sentier latéral abrupte se détache sur le point de vue nommé nommé Picture Hill. Fountain Paint Pot Trail, une route de 2,2 mile au nord-est de la zone de stationnement offre une vue panoramique sur  le bassin inférieur du Geyser , avec sa boue et ses fumerolles, ainsi que des geysers et des sources thermales, Sur un court sentier en boucle.  Soyez impressionné par le Grand Canyon de Yellowstone , au nord du lac Yellowstone, la rivière Yellowstone tombe sur deux immenses chutes d’eau près de Canyon Village (nps.gov/yell/planyourvisit/canyonplan.htm) dans la zone nord-centre du parc. Le deuxième, Lower Yellowstone Falls, constitue la cascade la plus élevée dans les Rocheuses à 308 m de hauteur. L’eau bleue vitreuse se déverse alors sur le Grand Canyon de Yellowstone, laissant derrière elle les forêts, car elle grimpe dans une faille de plus de 900 m de profondeur ,ondulant  dans des nuances alternées de rouge, rose et jaune. A parti du stationnement Artist Point, oncle Tom’s Trail descend 328 étapes et plus de 400 mètres avec la vue depuis la base des chutes inférieures. Une promenade à 30 milles au nord et à l’est de Canyon Village vous emmène à la vallée de Lamar, considéré comme l’un des meilleurs endroits au monde pour aller observer les loups.

Explorer le Yellowstone

Pour explorer l’immensité du parc, il existe une variété de manières de le parcourir . Pour les premiers jours de voyage dans Yellowstone vous pouvez inscrire  pour un Wild West Tour (yellowstonenationalparklodges.com),à partir du village de Tower-Roosevelt, à 18,6 miles au nord de Canyon Village. La diligence ou les promenades à cheval vous font décourir plusieurs itinéraires,idéal avec des enfants  y compris le Old West Dinner Cookout, où vous pourrez déguster un steak, des muffins de maïs et une «tasse de joe» autour d’un feu de camp dans les forêts sauvages. Pour atteindre les coins les plus reculés du parc, il existe un   opérateur autorisé (yellowstonesafari.com) avec des voyages de trois ou quatre jours, y compris la possibilité de camper dans le parc  . Même durant l ‘hiver (décembre à avril) il est possible de visiter le parc Yellowstone. En fait, des motoneiges peuvent sillonner autour du parc, avec des opérateurs comme Two Top Snowmobile (twotopsnowmobile.com) , pour les plus téméraires de vivre un expérience inoubliable dans cette nature sauvage .