Les endroits insolites et secrets à découvrir au Philippines

Les endroits insolites et secrets à découvrir au Philippines

L’archipel des Philippines regroupe plus de 7 000 îles et tout autant (ou presque) d’endroits inconnus des voyageurs. Ce mois-ci, quelques-uns de ces lieux secrets vont être dévoilés. Du nord au sud et d’est en ouest, partons à la découverte de ces endroits inexplorés et encore préservés de tout. Des îles lointaines en passant par les paysages atypiques et les attractions naturelles.

Batanes Terres sauvages

Situées à plus de 160 kilomètres au nord de Luzon et à moins de 200 kilomètres du sud de Taïwan, les îles Batanes sont les plus au nord de l’archipel. Elles sont composées de dix îles dont seules trois sont habitées. La majeure partie de la population vit de la chasse et de la pêche, et le reste des habitants est employé par le gouvernement. La particularité de ces îles réside dans les paysages, qui sont très différents de ceux que l’on peut admirer à Luzon où aux Visayas par exemple. La région est très montagneuse et verdoyante, et il n’est pas rare de croiser des troupeaux d’animaux évoluant en toute liberté.

Port Barton – Island hopping

Situé sur le littoral ouest de l’archipel de Palawan, à mi-chemin entre Puerto Princesa et El Nido, Port Barton est l’endroit idéal pour réaliser une escale et profiter pleinement des plages idylliques et désertes des Philippines. A proximité se trouve une mangrove accessible uniquement en bateau et qui est le domicile de nombreux singes, oiseaux et reptiles. Les voyageurs profiteront également du island hopping, activité très répandue dans la région et qui consiste à passer une journée à voyager d’île en île à bord d’une banca. Afin d’admirer les magnifiques fonds marins, le snorkeling est immanquable. Poissons de toutes les couleurs, coraux, tortues et étoiles de mer seront aux rendez-vous.

Callao cave Au cœur de la Terre

C’est à l’extrême nord de Luzon, dans la province de Cagayan, que l’on peut partir à la découverte de cette formation rocheuse très particulière. Cette grotte calcaire, composée de sept chambres, compte parmi les sites naturels les plus impressionnants de la province. Les rais de lumière s’engouffrent par les nombreuses crevasses et laissent entrevoir certains des recoins les plus obscurs. A la nuit tombée, formes et lumière se mélangent et créent un décor mystique. La première cave étant la plus grande, elle est aussi le lieu choisi par les habitants pour y construire une petite chapelle enterrée, au sein de laquelle ont lieu des rassemblements lors de certaines cérémonies.

Kalanggaman Island Tranquille paradis

Un immense banc de sable blanc noyé au milieu des eaux transparentes et turquoises, des palmiers et des fonds marins inoubliables. Voici comment résumer l’île de Kalanggaman en quelques mots. Ce petit paradis, long d’un kilomètre seulement, est accessible en bateau depuis la ville de Palompon, située à environ une heure de navigation. Au cœur de la province de Leyte, cet endroit est encore totalement préservé du tourisme.  Les voyageurs les plus aguerris pourront profiter de la paisible beauté de l’île en ayant pour impression d’être seuls au monde.

Lake BalananParenthèse enchantée

Au sud de l’île de Negros et entouré d’une végétation abondante, se trouve le Lac Balanan.  Créé suite à un puissant séisme il est aujourd’hui le cœur d’une réserve naturelle. Une jolie promenade longe le lac et permet de s’enfoncer au cœur de la forêt environnante et d’observer la nature ainsi que le mode de vie des locaux. Il est également possible d’emprunter la voie des eaux et d’effectuer la traversée en bateau. Perdus au milieu cette verdure, les promeneurs pourront découvrir une cascade nichée au cœur du parc, elle-même à l’origine d’une vaste piscine naturelle d’eau douce. Un moment privilégié à vivre avec les locaux et leurs animaux. Il n’est pas rare de croiser un buffle en train de se baigner afin de se rafraichir.

Palaui Island – Sanctuaire naturel

Cette petite île d’à peine 40 km² fait partie de la municipalité de Santa Ana. Située au nord de Luzon, l’île principale de l’archipel des Philippines, elle est un véritable sanctuaire naturel. Déclarée réserve marine nationale en août 1994, la faune et la flore y sont très protégées et d’une grande richesse. A l’extrême nord de l’île se trouve le cap Engaño, où trône un majestueux phare érigé lors de la colonisation espagnole et datant des années 1890.  Merveille d’architecture et haut de quatorze mètres, il offre une vue surprenante et imprenable sur l’île voisine de Bauyan ainsi que sur les paysages environnants.

    Voyage aux Philippines, les 5 lieux indispensables à découvrir

     

    Philippines, Chocolate Hills

    1 – Montagnes couleur chocolat

    Situées au cœur de la province de Bohol, les Chocolate Hills représentent une curiosité géologique. Composé de 1268 collines d’environ 1m20 de hauteur, le paysage crée un spectacle saisissant durant les mois de décembre à avril en prenant des teintes marrons, d’où le nom du site. Une légende voudrait que ces reliefs soient des larmes tombées des yeux d’un géant. Sensible à la lumière, ces centaines de petites collines se teintent des couleurs du soleil. Les voyageurs profiteront d’être sur place pour rende visite aux craintifs tarsiers, un des plus petits primates au monde aux yeux démesurément grands.

    2 – Amphithéâtre de rizières en terrasse

    La petite ville de Banaue est située à 1200 mètres d’altitude, au cœur de la province du nord de Luzon. Cette région offre des paysages, une atmosphère et surtout une expérience culturelle uniques. Elle constitue le théâtre de la huitième merveille du monde : les rizières en terrasse de Batad, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, offrant des paysages à couper le souffle et dont les couleurs varient selon les saisons, mais aussi les heures de la journée. Certaines tribus blotties au cœur des vallées vivent toujours de la culture du riz et de la chasse. L’artisanat local reste aussi très riche. Les brumes du soleil levant qui se reflètent dans les rizières viellent de plus de 2000 ans dévalant la montagne, laissent un souvenir inoubliable ainsi qu’un sentiment de quiétude.

    3 – Siargao, le paradis du surf

    Siargao est une île qui saura conquérir le cœur de tous les amoureux de grands espaces et de nature. Des paysages verdoyants extraordinaires, des plages de sable fin et des eaux cristallines idéales pour la pratique du surf. Le Cloud 9 est d’ailleurs un des meilleurs spots d’Asie du sud-est pour la discipline. Les amateurs pourront profiter de plusieurs sites adaptés à tous les niveaux. Pour les autres, de nombreuses grottes ponctuent la région et il est possible de s’enfoncer au cœur de la montagne pour des treks sauvages, ou encore de simplement s’allonger sur les plages désertes de l’île avec pour unique objectif de se laisser bercer par le son des vagues.

    4 – Apo Island, authenticité et fonds marins

    Dans l’archipel des Visayas se situe une toute petite île qui semble insensible aux effets du temps. Ici tout est authentique : les plages de sable blanc et de coraux, les reliefs verdoyants et le village dont les habitants affichent un sourire constant. Les fonds marins sont riches de coraux et des familles entières de tortues y ont élu domicile à moins d’un mètre du rivage. Pas de voitures mais des enfants qui courent jouer sur la plage dès la sortie de l’école et une atmosphère si paisible qu’entre dégustation de poissons fraichement péchés, snorkeling, promenades et couchers de soleil à couper le souffle, il est difficile de repartir d’Apo Island sans en garder un souvenir mémorable de tranquillité et de partage.

    5 – Plage secrète et rivière souterraine

    Situé sur l’île de Palawan et à côté de sa capitale Puerto Princesa, ce parc offre un paysage karstique spectaculaire avec sa rivière souterraine qui se jette dans la mer et subit l’influence des marées. Le site présente des fonds marins exceptionnellement préservés et abrite des forêts parmi les plus significatives d’Asie du sud-est. Le parc et sa rivière souterraine sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO et figurent également dans le classement des sept nouvelles merveilles de la Nature depuis 2011. Cet endroit emblématique dévoile ses nombreuses richesses toutes plus impressionnantes les unes que les autres et saura surprendre les voyageurs grâce à sa beauté naturelle préservée.

      Découvrir les Philippines

       

      Vaste contrée composée de plus de 7 000 îles, les Philippines offrent un choix presque infini d’itinéraires. Plages paradisiaques, montagnes aux rizières millénaires, jungle luxuriante, capitale bouillonnante et diversité culturelle étonnante… Embarquement pour 10 expériences inoubliables !

      C’est une exception en Asie : les Philippines sont le seul pays du continent à majorité chrétienne (80% de catholiques). Colonisé pendant plus de 300 ans par les Espagnols, il révèle un étonnant brassage multiculturel à dominante asiatique et latine. Fiestas, églises baroques ou coutumes religieuses traduisent un métissage unique au monde.

      S’émerveiller de rizières millénaires

      S’alignant par centaines sur les flancs verdoyants des montagnes intérieures de l’île de Luzon, les rizières de Batad et de Banaue sont un spectacle magique. Surnommées la « huitième merveille du monde » et classées au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, elles révèlent l’incroyable ingéniosité dont les hommes ont fait preuve pour bâtir, à plus de 1 200 mètres d’altitude et sur des pentes vertigineuses, une civilisation florissante. Faites de pierres à Batad ou de terre à Banaue, elles auraient commencé à être bâties il y a 2 000 ans par les ancêtres des tribus Ifugaos. D’une longueur totale de 20 000 kilomètres (l’équivalent de la moitié du globe terrestre !), elles forment un système complexe où les eaux en provenance des sommets montagneux sont captées de façon à irriguer chacune des terrasses cultivées.

      S’isoler à El Nido

      Au nord de l’île de Palawan, El Nido regroupe une quarantaine d’îles et d’îlots composés de formations karstiques sculpturales. Ce paysage envoûtant vaut au lieu le surnom de « mini baie d’Ha Long ». Aux creux de sombres falaises rocheuses aux formes incroyables, une végétation luxuriante tombe en cascade sur des criques de sable fin… On savoure cet eldorado à la beauté sauvage dans une atmosphère paisible et authentique.

      Arpenter le quartier colonial d’Intramuros

      À Manille, le quartier Intramuros est l’un des plus saisissants témoignages architecturaux du passé colonial du pays. Construite en 1571 par Legaspi, un conquistador espagnol, cette forteresse est une véritable petite ville traditionnelle. Elle recèle patios, maisons anciennes (dont la superbe Casa Manilla) et quatre églises baroques, classées au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

      Cathédrale de Manille Intramuros, Philippines

       Admirer les jardins coralliens des Visayas

      Réputées dans le monde entier pour la beauté de leurs fonds marins, les Philippines regorgent de « spots » de plongée. Les eaux cristallines des îles Visayas en sont l’un des plus extraordinaires : elles dévoilent des jardins coralliens aux mille couleurs, où naviguent poisson-papillons semi-masqués, murènes ruban bleues ou hippocampes nains…

      Hippocampe et étoile de mer aux Philippines

       Partir à la rencontre des peuples des montagnes

      Le long de la cordillère centrale de l’île de Luzon s’étend une province habitée par les peuples des montagnes. Réputés pour avoir tenu une farouche résistance lors de la colonisation espagnole, ils ont préservé leurs coutumes et leur rythme de vie traditionnelle. Arrivés aux Philippines il y a plus de 3000 ans, la tribu des Igorots, par exemple, compte plusieurs peuples dont celui des Ifugaos. Leur nom serait le dérivé de « Ipugo » : « mangeurs de riz ». Les dieux leur auraient fait cadeau du riz et, en remerciement, ils auraient construit les rizières. Ces anciens coupeurs de têtes, à la réputation de guerriers, ont transmis leur savoir-faire de génération en génération et ont préservé leur savante maîtrise de la culture en rizière. Aujourd’hui encore, ils ont gardé intact leur mode de vie ancestral.

      Voguer d’île en île en bancas

      Sortes de petits trimarans en bois peint, les bancas sont les embarcations traditionnelles des Philippins. Véritables taxis des mers, elles permettent de se promener d’île en île en toute tranquillité. Embarquez sur ces bateaux colorés pour partir à la découverte de l’archipel : grottes, lagons, plages, fonds marins… Les possibilités sont diverses !

       Faire la fête à Boracay

      Tous les Philippins le savent, Boracay est une île où il fait bon vivre et faire la fête. Avec des kilomètres de plages de sable fin et une ambiance festive, la détente se prolonge jusque tard dans la soirée, en bord de mer, dans les nombreux bars aux couleurs locales.

      Grimper dans une jeepney

      Partout, vous croiserez ces véhicules étonnamment bariolés et enguirlandés… N’hésitez pas à grimper dans l’un de ces jeepney pour une joyeuse promenade chaotique à travers des routes pittoresques !

      Méditer sur les « hanging coffins »

      La région septentrionale de Sagada dévoile de singulières traditions funéraires. À flanc de rocher ou à l’entrée des grottes, à une hauteur vertigineuse, sont suspendus les cercueils des défunts, les fameux « hanging coffins ». La plupart du temps, les défunts auront choisi l’emplacement du temps de leur vivant… Mais cette tradition est rarement pratiquée de nos jours !