Plongez dans les plus belles piscines naturelles ou incroyables du monde.

Parfois, nous avons envie de plonger dans l’océan, de voir les vagues se briser au-dessus de nos têtes, les profondeurs sous nos pieds. Mais d’autres fois, nous voulons une baignade au bord de la mer plus  » confinée  » – la même expérience élémentaire, mais avec le luxe de pouvoir toucher le fond (et peut-être même prendre une douche chaude après). C’est là qu’interviennent les piscines océaniques.

Qu’il s’agisse de grottes rocheuses naturelles ou de grottes artificielles en béton et en carrelage, ces piscines au bord de l’océan vous offrent le meilleur des deux mondes : des eaux sûres et sereines avec des vues mer et ciel sans limites. Si vous êtes à la recherche d’une expérience balnéaire alternative ou d’un tremplin pour passer des piscines traditionnelles au’grand bleu’, ces oasis aquatiques pourraient vous convenir.

Grotte de la Poésie, Salento, Italie

Signifiant  » grotte de poésie « , ce gouffre naturel de 100 pieds de large est certainement digne de poésie. Sautez des falaises de calcaire dans l’eau cyan fraîche, puis nagez sous la voûte dans la mer Adriatique. Arrivez tôt en été pour éviter la foule ; le reste de l’année, il n’y aura que vous et les oiseaux de mer (et quelques touristes russes résistants au froid). Plusieurs sites archéologiques se trouvent à proximité, dont la Grotte della Poesia Piccola (« petite grotte de la poésie »), dont les murs sont couverts d’inscriptions anciennes. Vous trouverez la grotte à l’est de la péninsule du Salento (alias’la botte’).

Bains de la Reine, Eleuthera, Bahamas

Grimpez les collines rocheuses de cette île décontractée des Bahamas pour découvrir la série de piscines peu profondes et chauffées par le soleil, connues localement sous le nom de  » bains de la reine  » ou (un peu moins fantaisistes) de  » bains tourbillons « . Visitez à marée basse ou moyenne pour passer une heure ou deux à tremper, éclabousser et chercher des coquillages pendant que l’Atlantique bleu marine se met à barboter. À seulement un demi-mille de là se trouve le célèbre Glass Window Bridge, où l’île devient si maigre que vous pouvez vous tenir sur la falaise et voir le contraste saisissant entre l’Atlantique agité à votre droite et la paisible aigue-marine des Caraïbes sur votre gauche.

Tunnels Beaches, Devon, Royaume-Uni

Tiptoe à travers une série de tunnels de falaises sombres, creusés à la main par des mineurs gallois au début des années 1800, pour atteindre ces plages cachées. Sur la  » plage des dames  » (bien qu’elle soit mixte depuis plus de 100 ans), un bassin de marée apparaît pendant trois heures avant et après la marée basse. Le mur de soutènement de la piscine a été construit par les mêmes mineurs à l’aide de blocs rocheux et de mortier de chaux. Au plus fort de l’ère victorienne, les dames  » prenaient les eaux  » ici dans des machines à laver privées en bois tirées par des chevaux qui étaient roulées dans l’océan pour protéger leur modestie. Auparavant, les falaises de la mer, profondément sillonnées, étaient autrefois utilisées par des contrebandiers et des fugitifs. Ne vous attendez pas à du sable blanc comme du sucre ; ces plages sont des plages de galets anglais purs, glissantes, froides et délicieuses.

Vers le sillon océanique de Sua, île d’Upolu, Samoa

Vu d’en haut, ce trou de nage vert pierre précieuse ressemble à un œil de géant qui clignote dans le paysage de lave de l’île d’Upolu aux Samoa. La piscine de 30 mètres de profondeur est accessible par une haute et légèrement terrifiante échelle en bois, bien que les braves (ou téméraires) sautent simplement. L’eau ici est si claire qu’on peut voir des poissons voltiger bien en dessous. La tranchée est alimentée par un tunnel de lave sous-marin qui mène au Pacifique Sud – les plongeurs expérimentés peuvent y nager, mais les nageurs de tous les niveaux doivent être conscients du courant de fond. Le bord du trou s’égoutte avec le feuillage de la jungle, qui s’ouvre sur des jardins de bord de mer soignés avec des aires de pique-nique et une petite plage de baignade au-delà.

Bondi Icebergs Pool, Sydney, Australie

Construits dans les falaises juste au-dessus de l’effondrement de la mer de Tasman, les  » bains de Bondi  » au bord de la plage la plus célèbre de Sydney sont emblématiques depuis plus d’un siècle. N’importe qui peut se baigner dans la piscine à genoux ou dans la piscine pour enfants adjacente, mais pour devenir membre du club de natation d’hiver des Bondi Icebergs, il faut s’engager à nager trois dimanches sur quatre pendant les mois froids – pendant cinq ans ! Parce que les piscines sont en béton, l’eau ici est en fait plus froide que la mer, et si le temps est plus rude, vous risquez d’être assailli par une vague malveillante. Rien de tel qu’une baignade apaisante, hein !?

Piscinas das Marés, près de Porto, Portugal

Envie de vous immerger dans un monument national ? Et nous ne parlons pas au sens figuré. Plongez dans les deux piscines d’eau salée de Piscina das Marés, creusées dans le rocher de la plage de Leça da Palmeira, Matoshinhos, un village de pêcheurs au nord de Porto, dans les années 60 à la demande du célèbre architecte portugais Álvaro Siza Vieira. Mais le maestro n’a pas fini : après un petit plongeon pour se mettre en appétit, suivez la côte vers le nord jusqu’à son Boa Nova Tea House, un charmant restaurant étoilé au Michelin avec vue panoramique sur l’Atlantique endiablé.

Porto de Galinhas, près de Recife, Brésil

Dans un pays qui a honte de ses richesses en matière de plages, Porto de Galinhas, au sud de Recife palpitante, parvient encore à se démarquer grâce à une dispersion de criques turquoises et aigues-marines à quelques encablures de son sable fin et blanc. Les visiteurs de ces piscines naturelles dignes de l’Instagram, formées entre la plage et le récif qui les abrite, sont accueillis par des ferry-boats en jangadas (petits voiliers) à voiles triangulaires pour 25 R$ par personne. Pour quelque chose de plus vigoureux, dirigez-vous vers le sud pour faire de la planche à voile et du kitesurf sur le Pontal de Maracaípe.

 

Voyager pas cher : les destinations en 2017

Destinations pas cher en 2017

Randonneurs descendant Thorung La, le plus haut col de montagne au monde, Népal
Envie de voir le monde sans trop dépenser ? Découvrez notre palmarès des destinations de rêve à des prix abordables en 2017, pour les voyageurs soucieux de leur budget.

 Le Népal, un pays asiatique pas cher

Le Népal commence à se redresser après les séismes de 2015 et la pénurie de carburant qui compliquait fortement les déplacements. Il reste un excellent choix pour les voyageurs à petit budget qui peuvent découvrir les plus beaux itinéraires de trek et une faune sauvage méconnue pour moins de 45 € par jour. Les touristes reviennent peu à peu, emboîtez-leur le pas : où que vous alliez, on vous accueillera à bras ouverts, car vos devises seront des plus précieuses pour aider le pays à se reconstruire.
La monarchie ayant été abolie en 2008, le mont Everest remplace le roi du Népal sur tous les billets de banque.

 La Namibie, une destination très abordable

Indexé sur le rand sud-africain, le dollar namibien se déprécie depuis plusieurs années face aux devises étrangères. C’est le moment d’en profiter pour visiter ce fabuleux pays où vous attendent des expériences sans pareilles : observation de la faune dans le parc national d’Etosha, randonnée à travers le sublime Fish River Canyon, surf des sables sur les immenses dunes de Sossusvlei…
Pour dénicher les vols les moins chers, faisant généralement escale à Johannesburg, évitez les vacances scolaires sud-africaines et européennes, en particulier fin décembre et janvier. Sinon, optez pour un vol charter Condor passant par Francfort. Le bleu infini du ciel et la clarté des nuits étoilées vous laisseront des souvenirs inoubliables sans vous coûter un centime de plus.
Les pourboires sont interdits dans les parcs nationaux. Dans les lodges des safaris, laissez un premier pourboire aux guides et un second que se partageront les autres employés.
Les dunes du désert du Namib figurent parmi les plus hautes du monde

 Porto, ville accessible au Portugal

Cette cité moins prisée que Lisbonne mérite d’être découverte, ne serait-ce que pour sa situation à l’embouchure du Douro et ses très bons restaurants et hôtels aux tarifs abordables, d’autant que les nombreuses compagnies low cost qui la desservent rendent le trajet en avion plus économique que jamais. La deuxième ville du Portugal possède plusieurs musées peu coûteux, des tramways qui raviront les amateurs de transports rétro et une plage de galets accessible en une heure de marche le long du fleuve. Ses caves pittoresques proposent des visites et des dégustations, et il est facile d’organiser des excursions vers les domaines viticoles des environs. La délicieuse francesinha, sorte de sandwich au steak, au jambon et à la saucisse, nappé de fromage fondu et de sauce tomate, vous nourrira toute une journée. Cette spécialité locale est même souvent assez copieuse pour deux.
Le FC Porto, l’un des grands clubs de foot européens, joue à l’Estádio do Dragão. Les billets pour les matchs sont relativement peu chers : cherchez sur viagogo.com.
Des maisons aux façades carrelées traditionnelles décorent les berges de Porto

4. Séjour bon marché à Venise, Italie

Venise rime rarement avec petits prix. La cité des Doges est pourtant une destination incontournable où affluent chaque jour des voyageurs mus par l’espoir de la visiter sans vider leur compte en banque. Autrefois, on conseillait de dormir à Mestre, voire à Trévise, et de prendre le train pour venir passer la journée sur place, mais cela ne permettait pas de s’attarder pour une balade nocturne ou une soirée dans les osterie (bars) de la ville. Aujourd’hui, avec les locations offertes sur des sites tels qu’Airbnb, on peut loger à Venise même, à des tarifs compétitifs. En optant pour un quartier peu touristique, vous pourrez ainsi cuisiner vous-même vos repas, réduire le coût des transports et arriver le premier dans les sites les plus appréciés.
Économisez du temps et de l’argent en réservant vos transports et vos entrées aux musées avant de partir. www.veneziaunica.it.
Gondole se dirigeant vers la Basilique Santa Maria della Salute, Grand Canal de Venise

5. Voyage pour petits budgets à Debrecen, Hongrie

S’étendant à l’est de Budapest, Debrecen est la deuxième ville du pays et le cœur de la Hongrie rurale. Désormais accessible par des vols low cost depuis sept pays européens (dont la France et la Belgique), elle commence à s’ouvrir aux visiteurs étrangers. Riche d’une longue histoire mâtinée d’influences plus modernes auxquelles elle doit sa vie artistique florissante et les festivals d’été qui animent ses rues, Debrecen se distingue surtout par sa situation en lisière de la puszta (Grande Plaine). Pays des chevaux et des cavaliers, abritant le parc national de  Hortobágy, cette région continue d’incarner une image romantique de la Hongrie.
Voici un petit coin d’Europe où l’on peut voyager à moindre coût en ayant l’impression d’être un pionnier. En Belgique les vols partent de l’aéroport Charleroi-Bruxelles-Sud, en France de celui de Paris-Beauvais. Pour des informations et des conseils, voyez fr.gotohungary.com.
Au-delà de sa riche histoire, Debrecen est importante pour sa scène d'art contemporain et son large choix de festivals

6. Le Belize, un pays à bas prix

Souvent considérée comme l’une des destinations les plus coûteuses d’Amérique centrale, le Belize présente cependant de nombreux atouts, comme la possibilité de faire de la plongée ou du snorkeling dans la mer des Caraïbes et d’explorer des ruines mayas, telles que Caracol, dans une jungle peuplée d’animaux. Sa petite taille facilite les déplacements et la proximité du Mexique et des Caraïbes inspire une cuisine de rue d’un exceptionnel rapport qualité/prix qui permet de manger pour quelques sous. Il suffit de partir au sud vers Placencia et Hopkins pour découvrir des stations balnéaires paisibles et encore peu connues, bien loin des luxueux complexes hôteliers d’Ambergris Caye.

Mai et juin sont d’excellentes périodes, avec des températures plus basses qu’en été mais moins de visiteurs, donc des tarifs hôteliers plus intéressants.

Tobacco Caye est l'une des petites îles tropicales à explorer pour un séjour réussi à Belize

7. Le Maroc, pays des bonnes affaires

Stable, accessible et multiforme, le Maroc est synonyme de dépaysement à moindre coût. Facile à rejoindre depuis les pays d’Europe occidentale, il présente un contraste saisissant avec ces derniers. Offrant plus de possibilités d’hébergement que jamais, l’incontournable Marrakech conserve, malgré la présence d’une foule de touristes, son ambiance à la fois frénétique et chaleureuse. Essaouira est désormais desservie par des vols directs au départ de Londres ou Paris. Quant à la cité portuaire de Tanger, elle est en pleine renaissance, avec des hôtels en cours de construction ou de rénovation dans sa vieille ville jadis décrépie.
La transformation de la côte atlantique est vouée à s’accélérer avec la construction d’une ligne de TGV entre Tanger et Casablanca qui devrait entrer en service en 2018.
Place Djemaa el-Fna, Marrakech

8. La Russie, un voyage peu coûteux

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le cours du rouble est favorable aux touristes européens et la Russie reçoit de ce fait un nombre croissant de visiteurs. Les tarifs affichés dans les grands hôtels de Moscou peuvent faire figure de repoussoir, mais voyons les choses autrement : les dépenses quotidiennes sur place étant réduites, on peut par exemple profiter des liaisons aériennes à bas coût pour rejoindre l’une des villes d’étape du transsibérien et en parcourir un tronçon. C’est aussi le bon moment pour découvrir les trésors de Saint-Pétersbourg. Surveillez les fluctuations du rouble mais, même si elles tournaient à votre désavantage, sachez qu’en 2018 la Coupe du monde de foot provoquera une hausse de la fréquentation touristique… et des prix : une autre raison de se rendre en Russie dès maintenant.
Pour trouver des billets d’avion à bas prix vers la Russie et dans le pays, consultez skyscanner.fr.
La splendeur des canaux et des cathédrales de Saint-Pétersbourg nous rappelle que la ville fut jadis capitale de l'Empire russe

9. Péninsule de Bellarine, destination moins chère en Australie

Depuis des générations, la presqu’île de Bellarine est la villégiature favorite des habitants de Melbourne en quête de tranquillité. Aujourd’hui, outre ses plages à la beauté intemporelle et ses villes historiques telles que Queenscliff et Portarlington, cette région de l’État du Victoria offre plusieurs centres d’intérêt, comme le Jack Rabbit Vineyard et la Flying Brick Cider Co. On peut aussi faire du vélo sur le tracé d’une ancienne voie ferrée ou pratiquer la pêche à pied, le snorkeling et le surf. Accessible en ferry depuis la péninsule voisine de Mornington, beaucoup plus cossue, Bellarine constitue un point de chute pratique où passer quelques jours avant de continuer vers la Great Ocean Rd.
Jusqu’à 14 ferries relient quotidiennement Queenscliff et Sorrento, dans la péninsule de Mornington. www.searoad.com.au.
Phare de Point Lonsdale, point de repère dans le Sud-Est de la péninsule de Bellarine

10. Upper Peninsula et ses prix raisonnables, Michigan, États-Unis

Vous n’avez sans doute jamais entendu parler de l’Upper Peninsula, la plus au nord des deux vastes presqu’îles qui forment le Michigan. Avec son cadre naturel de toute beauté et ses villes et villages charmants qui semblent tout droit sortis d’un tableau de Norman Rockwell, cette région a pourtant de quoi rivaliser avec les destinations les plus courues du pays. Fréquentée essentiellement par les habitants du Middle West, elle se démarque par ses prix raisonnables, ses touristes relativement peu nombreux et son ambiance détendue. Elle recèle des vieux phares, des centaines de kilomètres de plages le long des Grands Lacs, des forêts parmi les mieux préservées du pays et plus de 300 cascades, petites ou très spectaculaires. Interdite aux voitures, l’île Mackinac est un joyau de 10 km2 aux jolies boutiques et aux panoramas fabuleux.
Plus de 40 phares jalonnent les berges de l’Upper Peninsula. Certains sont ouverts au public, d’autres ont été transformés en B&B. www.uptravel.com.
Plus de 40 phares ponctuent les rives de l'Upper Peninsula dans le Michigan
Source Lonely Planet