Les meilleurs road trip du Monde

Il n’y a rien de tel que la liberté de la route, mais qu’il s’agisse d’un dimanche en voiture sur les routes secondaires de la campagne française ou d’une épopée continentale, vous devrez choisir les bonnes voitures, pour tirer le meilleur parti de votre voyage.

 

The Kimberley, Australie-Occidentale

  • Voitures conseillées : Toyota Land Cruiser ou Nissan Patrol
  • Combien de temps : Une à deux semaines
  • Points forts : le ciel nocturne, la baignade dans les gorges

La chaleur étouffante, les pistes et routes défoncées et des centaines de kilomètres de poussière rouge ne sont pas l’idée que tout le monde se fait du plaisir, mais traverser l’outback australien et cette célèbre route à travers la dernière frontière de l’Australie est une aventure épique. De vastes savanes parsemées de bosquets s’étendent jusqu’à l’horizon tandis que des chaînes rocheuses cachent des bassins bordés de fougères, des chutes d’eau et de l’art rupestre ancien.
Cet itinéraire éloigné est jonché d’épaves de routes, alors oubliez les prétendus tout-terrain – vous aurez besoin d’un vrai 4×4 qui peut traverser des criques inondées et remplies de crocodiles, grimper sur des rochers. Choisissez une Toyota ou une Nissan, vous aurez plus de chances de trouver des pièces lorsqu’elle tombera en panne. Et, vu le nombre de coups qu’il vont recevoir, mieux vaut qu’il ne soit pas vraiment la vôtre !
Autres solutions des loueurs spécialisé proposent des camping-cars 4×4 tout équipés pour affronter la Gibb.

Toronto,Ontario à Vancouver, Colombie-Britannique, Canada

  • Durée : 8 à 10 jours
  • Points forts : grands horizons, montagnes majestueuses, lacs…

Les vastes routes et le grand ciel de la Saskatchewan et du Manitoba s’ont l’endroit parfait pour les claustrophobe. Se déplacer à travers des paysages arides avec rien à voir sur des centaines de kilomètres peut être libérateur, et un bon moyen de décompressez bon marché.
Toronto est un bon point de départ. Avec un peu de créativité et (quelques nuits entières à dormir dans la voiture), des détours intéressants sont possibles, comme la promenade des Glaciers dans les Rocheuses. L es incontournables sont les villes de Banff, Lake Louise , Jasper ainsi que Kamloops et enfin Vancouver pour terminer et enfin déguster un bon plat de fruits de mer.

Novossibirsk, Sibérie à Kyzyl, République de Touva, Russie

  • Voitures conseillées : camping-car 4 roues motrices
  • Combien de temps : une à deux semaines (de Novossibirsk)
  • Points forts : le lac au bout du monde

Si la terre était carrée, la République de Touva, peu connue en Russie, nichée entre la Sibérie et la Mongolie, se trouverait sur un bord. Et à ce bord, il y a un lac, le légendaire Khindiktig Khol; vierge, entouré de prairies, de montagnes enneigées et de kilomètres de tourbières avalées par les véhicules. Personne ne va vous louer un véhicule pour ce voyage – juste pour atteindre le point de départ de Novossibirsk implique un trajet en voiture de +10.000 km depuis Paris.
Une fois sur place, dirigez-vous vers le sud en direction de l’Altaï, et juste à l’extérieur de Kosh-Agach, prenez la  » piste de Tuva « . Apportez quelque chose de robuste, car vous suivrez surtout les ornières de roue à travers la steppe, les rivières à gué, les cols rocailleux parsemés de bouteilles de vodka et vous demanderez votre chemin à l’occasion d’une yourtes étrange. Un véhicule dans lequel vous pouvez dormir est indispensable ; mieux vaut partir à plusieurs (pour pousser et se sortir dans les tourbières). Une fois sorti du lac, il est plus facile de se rendre en voiture jusqu’au Kyzyl, le  » Centre de l’Asie « autoproclamé, où les voyelles sont difficiles à lire.

Sud de la Baja California , Mexique

  • Voitures conseillées : Coccinelle
  • Combien de temps : une semaine à un mois
  • Points forts : surf,fruits de mer et soleil

Les journaux regorgent d’histoires d’horreur dans la région frontalière du nord du Mexique, mais le fond de la péninsule de Baja est considéré comme l’une des régions les plus amicales et les plus sûres du pays. C’est aussi le berceau du surf légendaire, et la côte sauvage est parsemée de petits villages de pêcheurs.
Déserts, canyons,réserves naturelles et montagnes forment l’intérieur du pays,tandis que la route 1, la Carretera Transpeninsular, y donne accès.L’omniprésent Coccinelle de Woslkvagen, hecho en Mexico (fabriqué au Mexique), est le moyen de transport discret parfait pour vous aider à vous fondre dans la masse comme un local.

Namibie et Botswana

  • Voitures conseillées : Land Rover Defender 4RM
  • Combien de temps : de deux semaines à deux mois
  • Points forts : la faune migratrice

Que vous soyez à la poursuite d’animaux sauvages dans le delta de l’Okavango et le parc national de Chobe au Botswana, ou de vagues et de naufrages le long de la côte déserte de la Namibie, vous aurez besoin d’un véhicule 4×4 .
A la fois dans le désert du Kalahari et dans le désert du Namib, voir les sites touristiques (paysages incroyables, faune et population) dans les deux pays implique de parcourir de nombreuses pistes sablonneuses, et les habitants préfèrent le Defender plus léger que les autres 4×4. Il est possible de louer des Land Rover Defenders entièrement équipés.

Côte d’Amalfi, Campanie, Italie

  • Voitures conseillées : Fiat 500
  • Combien de temps : Un après-midi ensoleillé
  • Points forts : Positano coloré

Vous pensez à une Ferrari ? Réfléchissez encore. Pour en louer-une, vaut mieux avoir les moyens. A l’autre bout de l’échelle se trouve la mythique Fiat 500, l’une des plus petites voitures jamais construites, avec un moteur deux cylindres refroidi par air produisant moins de puissance que la plupart des tondeuses à gazon modernes. Pourtant, ce classique italien est le véhicule idéal pour longer la S145 et la S163, des plus pittoresques, entre Sorrente et Salerne, dans le sud de l’Italie, en longeant la falaise.
Avec autant de patrimoine historique, de touristes et de villages de cartes postales perchés au-dessus de la mer couleur azur, la côte amalfitaine ne doit pas être traversée à la hâte. Et avec une Fiat Cinquecento, ça n’arrivera jamais.

Route 50, États-Unis

  • Voitures conseillées : Ford Mustang ou Dodge Challenger
  • Combien de temps : Une à trois semaines
  • Points forts : La solitude du désert

Alors que de plus en plus de voyageurs redécouvrent le plaisir de la Route 66, la  » route la plus isolée d’Amérique  » – alias la Route 50 – est largement inconnue en dehors des Etats-Unis. Reliant les côtes du Pacifique et de l’Atlantique, et plus longue d’environ 1000 km que sa célèbre sœur, la Route 50 traverse des déserts, des montagnes isolées et des terres agricoles du Midwest au départ de Sacramento en Californie jusqu’ à Ocean City dans le Maryland. La partie ouest des badlands du Nevada et de l’Utah est particulièrement peu développée et a été le lieu du classique road movie de1971, ‘Vanishing Point’. Bien sûr, vous pourriez utiliser n’importe quelle voiture, mais pour une bonne dose de rêve et de culture américaine, assurez-vous que c’est un poney.
Louer une Mustang des années 60 aux Etats-Unis n’est pas bon marché (bien que vous puissiez en acheter une moins chère qu’en France). La plupart des entreprises de location peuvent fournir des version récentes

The Big One – Melbourne, Australie à Londres, Angleterre

  • Voitures conseillées : quelque chose de robuste et simple à la fois
  • Combien de temps : De 6 mois à 1 an
  • Points forts : La Chine

Un filet régulier de guerriers de la route purs et durs s’embarquent dans ce voyage des plus engagés. Visez Darwin par la côte ou par le Centre . Expédier votre véhicule directement à Singapour ou à Port Klang en Malaisie, ou sauter la barge en direction de Timor L’Este et traverser l’Indonésie en car ferry. L’Asie du Sud-Est est à vous alors que vous vous dirigez vers la frontière chinoise au Laos.
Il est possible de traverser la Chine dans votre propre véhicule si vous réservez à l’avance un guide auprès d’une agence de voyage chinoise accréditée. De la Chine, dirigez-vous vers l’ouest en passant par le Stans, ou vers le nord en passant par la Mongolie jusqu’en Russie, et ensuite vers la Trans-Siberienne. Prenez tout ce qui, à votre avis, le rendra léger, solide et simple. Vous vous efforcerez d’achever ce voyage dans six mois, mais encore une fois,pourquoi se presser ?

Les 7 endroits pour les aventuriers en Amérique du Sud

L’Amérique du Sud offre un riche choix aux voyageurs avides d’aventure. Ce continent immense englobe presque tous les habitats et toutes les zones climatiques imaginables – de la forêt tropicale luxuriante au désert aride, des pâturages fertiles aux volcans actifs. Ces paysages ont survécu à des millénaires de civilisations différentes, dont beaucoup ont laissé derrière elles un trésor de ruines à explorer.

Ruta 40 -Argentine

Que vous souhaitiez escalader des sommets enneigés, explorer des temples anciens ou faire de la plongée sous-marine sur des récifs tropicaux, l’Amérique du Sud vous propose à chacun d ‘entre vous une expérience unique.

1- Trek à Ciudad Perdida, Colombie

Les visiteurs du Parque Nacional Natural Tayrona, situé dans le nord de la Colombie, peuvent profiter de la forêt tropicale dense et des plages de sable fin. Mais ceux qui sont avides d’aventures devraient faire un trekking sauvage de 5 jours jusqu’ à la ville perdue, Ciudad Perdida.
On pense que Ciudad Perdida remonte au VIIe siècle, mais elle a été abandonnée peu après l’arrivée des Espagnols. Dépassés par la forêt, les vestiges de la ville sont restés intacts jusqu’ à ce qu’ils soient redécouverts par les pilleurs de tombes en 1972. Bien que les vestiges archéologiques de la ville ne soient pas aussi impressionnants que le fameux Machu Picchu du Pérou, la randonnée jusqu’aux ruines vous emmène dans une aventure inoubliable à travers une forêt dense, des collines escarpées et enfin une montée de 1200 marches en pierre jusqu’aux ruines de la ville elle-même. Les sentiers accidentés et les traversées de rivières régulières facilitent cette randonnée durant la saison sèche, qui va de décembre à mars.

2- Escalader un volcan actif à Pucón, Chili

Pucón se trouve à 780 km au sud de Santiago, dans la magnifique région des lacs du Chili. Située sur les rives du lac Villarrica, entourée de rivières, de chutes d’eau et de sources thermales, la ville offre une gamme d’activités de plein air telles que la pêche à la mouche, le kayak et les promenades dans la nature. Mais c’est surtout l’espoir d’atteindre le sommet du volcan Villarrica, dans le Parque Nacional Villarrica, qui attire le plus de visiteurs à Pucón.
L’ascension (généralement plus de six heures) est exigeante physiquement et ne devrait être tentée qu’avec l’aide d’une agence de voyages .  Atteindre le sommet n’est pas une fin en soi – des conditions météorologiques défavorables et le volcan lui-même (l’un des plus actifs du Chili) peuvent forcer les alpinistes à faire demi-tour. Mais ceux qui arrivent au sommet auront droit à des vues spectaculaires et (quand les conditions seront favorables) un aperçu d’un lac de lave à l’intérieur du cratère. Et après le dur labeur en montée, la descente est moins fatigante: une descente en luge de 30 à 60 minutes sur le flanc de la montagne. Bien que les ascensions soient possibles toute l’année, vous aurez toutes les chances de réussir entre octobre et avril.

4- Traverser le désert d’Atacama, le Chili et la Bolivie

Le désert d’Atacama dans le nord du Chili est l’un des endroits les plus éloignés du monde en Amérique du Sud. L’extrême manque d’humidité donne à la région un ciel incroyablement clair – il n’ y a pas de meilleur endroit sur terre pour regarder les étoiles et considérer votre insignifiance par rapport à l’univers. Bien que les hautes altitudes ne rendent pas le voyage facile , la traversée de l’Atacama entre San Pedro de Atacama (Chili) et Uyuni (Bolivie) est une expérience inoubliable. Le voyage dure plusieurs jours dans un véhicule 4×4 et vous emmène devant l’énorme volcan Licancabur, les sources thermales, les vallées lunaires et les lacs minéraux aux couleurs vives qui s’unissent aux flamants roses. Mais le point culminant incontestable de ce voyage est Salar de Uyuni, le plus grand salin du monde. L’absence de caractéristiques sur cette immense étendue blanche en fait un endroit populaire pour prendre des photos en perspective; il y a aussi un étrange « cimetière » de trains abandonnés.
La traversée peut se faire dans les deux sens à tout moment de l’année. Salar de Uyuni est particulièrement spectaculaire après les pluies et bien que cela soit imprévisible, votre meilleure chance sera entre décembre et avril.

5- Ruta 40, Argentine

Pour de nombreux jeunes Argentins, conduire l’épopée Ruta 40 est considéré comme un rite de passage. Commençant à proximité du point le plus méridional de l’Argentine, la route appelée « La Cuarenta » s’étend vers le nord sur plus de 5 000 km, traverse 11 provinces et 20 parcs nationaux avant de se terminer à la frontière avec la Bolivie. Pour ceux qui n’ont pas le temps de parcourir l’ensemble du parcours, la section patagonienne de la piste offre toujours un voyage sur route époustouflant, en profitant de certains des paysages les plus impressionnants d’Amérique du Sud. Prévoyez suffisamment de temps pour des excursions parallèles au glacier Perito Moreno à El Calafate et au mont Fitz Roy à El Chaltén.
Alors que les environs sont à tour de rôle étonnamment beaux et carrément déserts, ce n’est pas une promenade du dimanche. Des tronçons importants du parcours sont composés de ripio – du gravier rocailleux et rugueux – il est donc conseillé de bien se préparer et d’utiliser un véhicule 4×4 bien équipé. Les hivers patagoniens sont rudes , il est préférable de parcourir la Ruta 40  entre novembre et mars.

6- Plongée de requins aux Galápagos, Equateur

Situées à 1 000 km à l’ouest du continent équatorien, les îles Galápagos abritent un grand nombre de plantes et d’animaux que l’on ne trouve nulle part ailleurs sur Terre. En reconnaissance de la faune unique, les îles sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO et les eaux environnantes forment une immense réserve marine. Bien qu’il y ait beaucoup d’animaux sauvages à voir en surface – y compris la tortue géante des Galápagos – les vraies richesses se trouvent dans la mer. Les iguanes marins, les lions de mer, les dauphins et les tortues de mer sont facilement aperçus à bord des bateaux, tandis qu’un vrai frisson peut être trouvé si vous sautez droit dans le tuba ou la plongée sous-marine avec des requins. Il y a 12 espèces de requins dans cette région, y compris les requins baleines, les requins Galápagos et les requins marteaux. Bien que des excursions d’une journée à partir de bases insulaires soient disponibles, les meilleures expériences de plongée requièrent la réservation de bateaux de plongée proposant des croisières , ce qui permet aux plongeurs d’atteindre les eaux plus sauvages des îles éloignées de Darwin et Wolf. L’eau est la plus froide entre juin et novembre, mais c’est aussi en juin que l’on a le plus de chances de voir des requins baleines et d’énormes bancs de requins marteaux.

7- Routes de la mort en vélo, Bolivie

Pour de nombreux voyageurs, l’aventure ne devient une aventure que lorsque vous ajoutez une généreuse pincée de danger. Ceci explique en partie la popularité du cyclisme sur la route du Nord Yungas, connue sous le nom populaire de « Camino de la Muerte ». L’aventure cycliste épique est une véritable aventure cycliste: les cyclistes descendent 3 600 m sur 64 km de piste de gravier, essentiellement en descente sur 64 km, et profitent d’un paysage époustouflant. Frisson garanti !