Vous partez en voyage aux Etats-Unis, pensez au formulaire ESTA !

Avant de faire vos valises pour partir pour un week-end à New York, découvrir l’ouest Américain ou faire un trek dans le parc du Yellowstone, il y a des précautions à prendre avant votre départ notamment de remplir le formulaire ESTA pour les résidents Français et citoyens membre de l’ UE.

Pour plus d’infos : https://www.formulaireesta.org/

Les demandes d’autorisation doivent absolument être faites avant que les voyageurs partant en voyage. Le délai maximum pour déposer une demande est de 72 heures avant le départ et il faut environ 15 minutes pour remplir le formulaire ESTA en ligne et il fiat compter environ 48 à 72 heures pour obtenir une réponse . La délivrance de cette autorisation coûte 14 $.

L’autorisation de voyage est valable 2 ans et permet de se rendre aux États-Unis à plusieurs reprises sans avoir à solliciter une nouvelle autorisation. Par contre, si votre passeport expire avant ce délai, l’autorisation n’est plus valable que jusqu’à sa date d’expiration.

A savoir que les voyageurs en transit sur le territoire américain sont aussi concerné par cette mesure ,et doivent obtenir une autorisation ESTA car il n’y pas de zone de transit dans les aéroports américains ;

Vous devez pouvoir répondre à ces critères

  • voyager par voie aérienne ou maritime avec une compagnie signataire de l’accord.
  • se rendre aux États-Unis à des fins professionnelles ou touristiques pour une période de moins de 90 jours ou pour un transiter vers un autre pays.
  • ne pas être une menace pour le gouvernement.
  • posséder un billet de retour ou vers un autre pays.
  • montrer que vous pouvez satisfaire aux règles établies par le département intérieur de la sécurité.
  • le séjour ne doit pas se terminer dans un territoire frontalier aux États-Unis ou sur une île voisine, à moins que la personne réside dans un de ces lieux.
  • avoir respecté les conditions d’une précédente admission.
  • l’autorisation d’entrer est permise sous condition d’accepter de donner ses identifiants biométriques (empreintes digitales et photographies) lors de l’arrivée sur le territoire.
  • Vous devez obligatoirement posséder un billet retour ou vers un autre pays.
  • Vous devez vous plier aux exigences du gouvernement américain pour être autorisé à rentrer dans le pays.

Pour accéder directement au formulaire d’enregistrement aller sur le site de l’US Customs and Border Protection

Depuis le 1er novembre, il faut prévoir un peu plus de temps avant d’ embarquer vers les Etats-Unis car l‘ensemble des passagers devront répondre à un interrogatoire avant l‘enregistrement de leurs bagages par les compagnies aérienne « Désormais, ce contrôle s’impose à toutes les compagnies qui proposent des vols à destination des Etats-Unis. Il s’impose surtout à tous les passagers, y compris ceux qui se trouvent dans le sas de transit pour effectuer une simple escale »

    Un visa unique pour arpenter le Kenya, l’ Ouganda et le Rwanda.

    La nécessité de recourir à l’obtention de visas touristiques oblige parfois les voyageurs à sélectionner une seule destination pour leur voyage ( au détriment de combinés )

    La mise en place d’un Visa unique au sein de 3 Etats membres de la CEA (*Communauté des Etats d’Afrique de l’Est) est une révolution et un réel tremplin pour le développement du tourisme dans cette partie de l’Afrique.

    A l’occasion du WTM (World Travel Market) à Londres, le Kenya, l’Ouganda et le Rwanda ont annoncé la mise en place d’un visa touristique commun, applicable dès Janvier 2014.

    Ce visa, d’une valeur de 100$ sera valable 90 jours et permettra de voyager librement à travers le Kenya, l’Ouganda et le Rwanda. Actuellement, l’acquisition de 3 visas touristiques distincts pour ces pays équivaut à 130$.

    Le gouvernement Kenyan ne supprime pas pour autant son propre visa touristique, qui permet aux voyageurs français de séjourner jusqu’à 90 jours maximum dans le pays uniquement, et coûte 50$ (40 €).

    Un tremplin pour le tourisme au Kenya

    Mme Phyllis KANDIE, secrétaire d’Etat en charge des échanges Est-Africains, du Commerce et du Tourisme, a ajouté lors de son déplacement au WTM à Londres qu’il permettra aux voyageurs de se rendre compte de l’immense diversité des ces pays en termes de paysages, mais aussi de culture et d’offre touristique.

    Le visa touristique unique joue en effet sur la complémentarité de l’offre touristique des 3 pays signataires. En facilitant les échanges entre le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda, la mise en place de ce visa unique permettra aussi de désenclaver certaines régions parfois plus reculées et encore méconnues. 

    Le directeur général du Kenya Tourism Board (KTB) – M. Muriithi Ndegwa – a également souligné l’importance de ce visa commun pour le tourisme Kenyan: il offre au pays de nouveaux débouchés en matière de tourisme, en facilitant d’une part les déplacements des touristes, et en permettant d’autre part d’augmenter les dépenses touristiques dans chacun des pays signataires.

    Kenya, Rwanda, Ouganda… et plus encore ?

    Si le visa unique n’a pour le moment séduit que 3 pays signataires, il entend néanmoins s’étendre rapidement aux autres pays membres de la CEA (*), dans une logique de promotion touristique de la sous-région, comme une seule destination touristique aux multiples atouts.

    L’Office du tourisme du Kenya partagera des informations complémentaires sur les modalités pratiques d’obtention du visa touristique unique, et sur la date exacte de mise en application, dès que possible. http://www.kenyaembassyparis.org/fr/immigrationconsular/visas